PREDATEUЯ Galerie Rastoll

Olivier BUR

Bonjour,

Avant de partir en vacances. Je tiens à vous présenter la nouvelle exposition PREDATEUя et la sortie du livre de notre ami François Rastoll  dans sa galerie Parisienne.

Je vous laisse le soin de lire la présentation de son exposition.

Je profite de l’occasion pour vous souhaiter d’excellentes  vacances.

Olivier.

Cordialement.


François RASTOL

Présentation générale …

Replonger dans ses archives et les regarder avec une nouvelle maturité, dans le but, encore et toujours, de comprendre et d’apprendre à appréhender sa démarche passée pour en faire quelque chose de plus juste aujourd’hui. Depuis plus de 26 ans, François Rastoll travaille sur l’impact qu’a eu son passé sur sa vie présente. Il en est toujours ressorti une œuvre étrange et sombre mais remplie d’onirisme et de poésie. Cette série de treize images en noir et blanc et une en couleur reprend l’ensemble des codes que l’artiste a toujours adoptés. PREDATEUЯ se situe finalement dans la lignée de sa série « Le bruit des vagues » sortie en 2014. N’ayant jamais pu terminer sa série « Le bruit de la forêt », François a longtemps cherché à exploiter l’autre partie de son travail, basée sur la relation entre l’humain et le végétal. Il signe ici un regard différent de ses premiers travaux parus dans son livre « Mouvement et tourment » aux éditions Lelivredart en 2013. Dans ce projet, la Nature se rapproche finalement beaucoup plus de sa propre nature. Il traque en permanence mais discrètement, ceux qui ne veulent pas parler. C’est pour cette raison que l’une des photographies, ayant pour titre « La Louve », initialement éditée en 2012, est devenue l’axe principal de la série. Au-delà de toute forme narrative conceptuelle, le choix de cette série s’est fait presque naturellement, nous dirions même d’instinct, avec un besoin particulier, celui de retourner à ses photos de paysages originaires tout en ne sélectionnant que celles s’identifiant à sa vision d’aujourd’hui. François Rastoll signe ici une série noire, brute et primitive tout en y imprimant une réflexion bien ancrée dans les problématiques de notre présent.

Concept de l’artiste …

PrédateurЯ,

Elle n’est pas moi, je suis elle.

Similaire à l’acte primaire d’un animal chassant sa proie, l’acte photographique est une traque quotidienne. Attendre le bon moment pour bondir et dans le cas présent, appuyer sur le bouton pour en saisir l’instant. Le temps a passé entre ces premiers instants frénétiques de traque et ce qui les ravive aujourd’hui. Le besoin n’est plus le même, la faim est partiellement assouvie. Cette référence au temps qui passe et aux souvenirs lointains, se révèle au travers de paysages flous et brumeux dont les contours ne se dessinent qu’en fonction du rapport taille-distance que l’on adopte en regardant toujours ainsi qu’avec son propre point de vue. Un état anxiogène mais non dépressogène chevauche et se juxtapose à cette forme paradoxale d’espoir. Aujourd’hui, l’Homme est un prédateur pour lui-même, détruisant massivement ce qui doit lui permettre de vivre demain. Nous devons pouvoir vivre avec notre nature tout en respectant la nature des autres. Ce que nous avons détruit hier nous anéantit aujourd’hui. Glissant lentement dans un état second, nous voyons en fermant les yeux.

Elle n’est pas à nous, nous sommes à elle.


Titre : PREDATEUЯ Artistes François Rastoll

Titre : PREDATEUЯ Artistes : François Rastoll

Du 1 au 25 juillet 2020 Pas de vernissage prévu à ce jour compte tenu de la situation sanitaire.

Lieu : Galerie Rastoll – 16 rue Sainte-Anastase 75003 Paris Horaires : du mardi au samedi de 13h à 20h


Mail : contact@galerierastoll.com

Site : http://www.galerierastoll.com

Facebook : https://www.facebook.com/GalerieRASTOLL

Instagram :#galerierastoll


Leave a Comment